5

Accident : comment un chauffard à failli briser nos vies ?

accident

 

 

Cet article est un peu spécial et n’était pas prévu surtout aujourd’hui mais je vais vous raconter comment un chauffard à failli briser nos vies à moi et à mon épouse et la finalité de cet article qui est au coeur de mon actualité immédiate.

 

Le drame…

 

Mercredi 6 janvier (il y a donc 48h quand j’écris ces lignes), il est aux environs de 17h45 quand mon épouse et moi même prenons notre voiture (dont vous pouvez retrouver l’image en haut de l’article à la sortie du garage quand nous l’avons acheté) pour aller faire nos courses à environ 25 kilomètres de notre domicile.

Cette voiture est une KIA Picanto, une petite citadine donc, que l’on appelle affectueusement “Notre Titine” et qui est appelé aussi gentiment dans notre région de campagne “La grenouille” car elle à une couleur que l’on retrouve très peu encore sur le marché, couleur verte grenouille…

D’ailleurs tout notre village nous connaît grâce à Titine…

Nous voilà parti depuis un petit quart d’heure et avalons tranquillement la succession de villages qui nous sépare du supermarché.

Dans la voiture, nous avons une conversation normale comme tout couple peut avoir quand il va au supermarché : “Qu’est ce qu’on mange ce soir ?” Il faut pas qu’on oublie de prendre du pain”, etc…

Puis nous avons une pause dans notre discution, nous sortons d’un village, mon épouse (qui conduit) prend de la vitesse après la sortie du village pour passer de 50 km/h à 85/90 km/h  sur la ligne droite après la sortie du village quand le drame survient…

Nous voila lancer sur notre voie, en pleine ligne droite, quand deux véhicules arrivent en sens inverse, la nuit commence à tomber et tout le monde à ses phares, quand tout d’un coup la première voiture venant en sens inverse commence un arc de cercle vers notre voiture, quittant sa voie et nous fonçant dessus à pleine vitesse…

Ma femme commence à freiner très fort, la voiture d’en face (une Wolswagen qui semble être une Golf) nous vient tout droit dessus sans freiner et la c’est le crash monstrueux…

Nous venons de prendre un choc frontal avec une voiture qui roulait au moins à 90km/h, nous faisons deux tours sur nous même comme une toupie, nous arrêtant au milieu de la route et l’autre voiture s’arrêtant dans le fossé…

Une énorme douleur à la poitrine me vient immédiatement et je hurle de douleur de tout mon corps sans pouvoir parler, pensant que j’étais grièvement blessé et que j’étais en train de mourir…

J’entends mon épouse à ce moment là dire “Mais quel C.. !!!!” et tente de sortir de la voiture pour aller lui casser la gueule (un réflexe… mais quand ma femme rigole pas…) mais en ouvrant sa portière et en détachant sa ceinture de sécurité, elle ressent comme moi une énorme douleur à la poitrine…

De mon coté, au bout d’une minute, la douleur à la poitrine s’estompe, celle de mon épouse également, nous comprenons à ce moment la que la douleur est dû au choc et à la ceinture (merci à l’inventeur de la ceinture) et que nous sommes VIVANTS !!!

Au bout de 5-10minutes, nous allons aussi bien que nous le pourrions dans ce cas la, nous avons des douleurs un peu partout mais nous commençons à faire l’inventaire sans sortir de la voiture pendant que des automobilistes à pied commence à arriver, nous demandant comment on va et appelant les pompiers.

Nous commençons à parler avec mon épouse du genre “tu vas bien ?” nous répondons à l’autre “Ca peut aller…” puis nous commençons à se demander ce qui s’est passé en face, notre déduction à tous les deux est la même, cela ressemble à un suicide de l’automobiliste d’en face (même si nous ne sommes sur de rien et qu’à cette heure ci nous n’en savons rien…)

Au bout d’un quart d’heure, nous sentons que tous nos membres bougent, que nous ne sommes pas coincé et qu’il y a apparemment rien de cassé de notre coté (nous apprendrons plus tard que la personne d’en face est gravement blessé mais conscient), par contre nous voyons “Titine” dans un sale état…

Le capot comme une bouteille de plastique qu’on aurait écrasé…, la pare brise entièrement fissuré…, ma portière plié et bloqué…, “Titine” est dans un très très sale état mais elle nous à sauvé la vie.

Les pompiers vont arriver une heure après (je dis bien 1 heure…), les gendarmes arrivent aussi et ferme la route entièrement (elle sera ré ouverte qu’a 2h du matin…), en attendant, on constate les dégâts apparents…

Mon épouse n’a pas de blessure apparente, moi j’ai deux entailles à la main droite dû à du bris de glace, à part ça rien d ‘autre de visible pour tous les deux.

Nous sommes pris en charge par les pompiers, ils prennent la décision de m’extraire d’abord.

Problème… ma portière est coincé, nous passons donc à la partie désincarcération…

Après m’avoir caché le visage, il sorte la pince et arrache la portière, vous allez me dire “c’est bête” mais j’avais l’impression d’entendre Titine qui hurlait…

Malgré ma blessure à la main et mes “courbatures”, j’arrive à sortir seul de la voiture et les pompiers me transporte dans leur camion.

La on commence à m’ausculter puis le diagnostic tombe et il est le même que le mien, rien de cassé apparemment mais seulement une bosse  la tête (j’ai tapé le tableau de bord passager apparemment), une cheville et une épaule douloureuse, mes entailles à la main et une douleur assez importante à la poitrine du à la ceinture.

mon épouse aura à peu près les mêmes symptômes mais pour la sortir de la voiture, ils seront aussi obligé d’arracher sa portière et de couper entièrement le toit…

Nous arriverons un peu avant 21h à l’hôpital de Saint Girons, à 45 kilomètres de l’accident, pour des radios et scanners, puis un peu avant 23h, les confirmations tombent, nous n’avons rien de cassé, il ne s’agit que de contusions et c’est un MIRACLE !

Ce n’est pas moi qui le dit mais les pompiers et les services hospitaliers même si nous en sommes entièrement conscients mon épouse et moi.

Nous rentrerons le soir même à notre domicile vers 1h du matin et le voyage du retour à été pour moi, pour nous avec mon épouse, le début d’une leçon de vie

 

Après le drame, la vie…

 

Deux jours après cet accident, nous avons des bleus et des courbatures partout, le réveil est extrêmement douloureux le matin, j’ai mal à ma blessure à ma main, nous avons perdu Titine pour toujours mais elle nous à sauvé la vie et encore une fois, nous remercions la vie d’être VIVANT !

Pendant quelques jours, je serais peut être un peu plus long à vous répondre ou un tout petit peu moins la tout simplement pour continuer à récupérer…

Toutefois, cette expérience de la vie m’a rappelé deux choses dont une chose que j’ai oublié ces derniers temps, c’est que moi mais je suis sur beaucoup d’entre vous, nous allons de gauche à droite (avec le boulot par exemple…) et nous ne prenons pas le temps ou assez de temps pour profiter de la vie.

Pourtant comme pour moi et mon épouse, votre vie peut s’arrêter du jour au lendemain par un chauffard ou pour n’importe quelle autre raison donc profiter de la vie, passez du temps avec vos conjoints, vos enfants, allez faire du sport, n’hésiter pas à faire des voyages et à vous créer des souvenirs de ces temps la, faîtes vous plaisir quand vous sentez qu’il faut vous faire plaisir car on ne sait pas quand la vie s’arrêtera.

Une seconde chose que cet accident m’a permis de confirmer et de conforter c’est de protéger son conjoint et ses enfants du besoin.

Si vous ne prenez pas votre indépendance financière en main pour mettre votre famille et vos proches à l’abri que se passera t’il si un évènement imprévu arrive ?

Je ne veut pas faire l’oiseau de mauvaise augure, mais imaginez qu’un jour vous et votre conjoint salarié disparaissait en même temps, que laisserez vous à vos enfants ?

Pas vos salaires en tout cas…

Un peu d’argent sur des comptes en banque ? peut être mais qui seront sûrement très vite dépensé dans les premiers temps de votre disparition et pour subvenir au quotidien de vos enfants et après … ?

En leur laissant un patrimoine que vous aurez construit (immobilier, bourse ou autre), vous leur laisserez un patrimoine qui pourra continuer à fructifier tout seul, donner des loyers qui pourront subvenir aux besoins de vos enfants si il vous arrive quelque chose et leur donner une chance, un tremplin pour bien démarrer leur vie d’adulte.

Voila, en tout cas cet accident m’as fait beaucoup réfléchir et continuera longtemps à me faire réfléchir, j’espère que vous aussi.

 

Quelques remerciements…

 

Je profite également de cet article (même si il y a peu de chance qu’ils tombent sur cet article mais j’y tiens !) pour remercier tous les pompiers qui nous ont pris en charge ainsi que l’hôpital de Saint Girons.

J’ai aussi une petite attention particulière aux automobilistes qui sont venu à notre secours juste après l’accident, je garderais en mémoire vos visages.

Je remercie également d’avance les lecteurs qui laisseront un commentaire ou un mail personnel nous souhaitant un prompt rétablissement ou compatissant à cet accident.

Je ne fait pas cet article pour cela mais je sais qu’il y en aura.

Par contre, je ne remercie pas ceux qui ont fait demi tour avec leur voiture en arrivant juste après l’accident pour ne pas perdre de temps pour rentrer chez eux….

Je ne remercie pas non plus celui qui à pris des photos de notre voiture accidentée juste après l’accident alors que l’ont était encore bloqué à l’intérieur de la voiture sans venir à notre secours…

Vous comprenez pourquoi ma femme à envie de casser la gueule à certains après…

Enfin pour terminer, je vous met le lien de l’article qui à été consacré à l’accident par le quotidien régional, vous verrez l’état de notre Titine après l’impact et la désincarcération (voiture de gauche)

 

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/07/2251040-un-blesse-grave-dans-une-collision.html

Click Here to Leave a Comment Below 5 comments

Découvrez les meilleurs livres sur l'indépendance financière

x